Blogue

Théorie évolutive des médias sociaux

Théorie évolutive sur les médias sociaux(télécharger l’image en format PDF pour la voir en grand format)

Il est connu, les médias sociaux prennent une place importante dans la vie des gens. Facebook et Twitter ont contribué à l’évolution actuelle de la communication chez les gens. Facebook est un réseau rassembleur qui a su attirer des gens de tous les âges !

Bien avant ces deux réseaux sociaux, il y a eu d’autres formes de communication sur le web. Que ce soit IRC dont on devait avoir un logiciel pour communiquer, ou encore MSN Live Messenger (ICQ et AOL) qui a pris toute la place, nous pouvons dire que nous assistions au début du réseautage social. On peut aujourd’hui dire que Facebook et Twitter ont largement contribué à réduire le temps d’utilisation d’MSN chez ses adeptes. C’est sans doute l’une des raisons pourquoi Microsoft avait l’obligation de s’intéresser à Facebook.

Réseaux sociaux chat et discussionUn cycle de 6 ans
Que ce soit MSN Live Messenger, IRC ou Facebook, tous les nouveaux réseaux sociaux prennent plusieurs mois avant de devenir populaire et créer une certaine « addiction ». Les gens attirent les gens ! S’il n’y a personne dans un réseau social, les gens délaisseront rapidement le réseau, ou pire, ne prendront pas la peine de s’inscrire.

Il y a toujours un petit génie qui se réveille un matin et se dit « c’est le temps de faire changer les choses ». Google est né comme ça, Facebook aussi ! Au moment où la masse s’intéresse à un réseau jusqu’à son pic, cela prend environ 6 ans. On peut calculer facilement une espérance de vie d’environ 10 ans entre le début du lancement du projet et de sa commercialisation, jusqu’à son épuisement presque total. Encore aujourd’hui, des gens utilisent IRC après plus de 20 ans de vie. Mais ce ne sont qu’une poignée de gens très spécifique qui reconnaissent encore son utilité. Alors, nous sommes loin de la masse très importante d’autrefois. Nous assistons maintenant à micro réseau de moindre portée et très limitatif.

Le cycle de 6 ans s’inscrit par le fait que les gens apprivoisent ce réseau, en parlent à leurs amis en les invitant, l’utilisent puis découvrent d’autres alternatives, car l’intérêt n’y est plus. C’est comme dans un couple. Après 7 ans de vie commune, on se questionne sur la valeur de la relation. Parfois on reste avec notre partenaire (IRC/MSN), parfois on quitte pour trouver mieux ailleurs (Facebook/Twitter).

On remarque aussi l’effet des 6 années dans plusieurs autres domaines, notamment celle de la sortie d’une nouvelle console de jeux vidéo Nintendo. L’entreprise japonaise propose une nouvelle console d’importance aux 6 ans.

Individualiste et le généraliste
L’individualiste mène à du généraliste et le généraliste mène à l’individualiste. C’est pareil pour l’ère des réseaux sociaux. Les gens s’intéressent à un réseau généraliste comme celui de Facebook, puis se lasse et cherche à découvrir quelque chose d’un peu plus individualiste, comme un nouveau besoin. Puis, après quelques années d’individualisme comme avec MSN, les gens ont de nouveau un besoin de se regrouper dans un réseau plus généraliste. C’est une roue qui tourne lentement étalée sur une douzaine d’années.

Micro réseau social Steepster

Le « après » Facebook
C’est inévitable, il y aura un « après » Facebook. Cela surprend toujours les gens lorsque je parle de ce sujet dans ma conférence sur les médias sociaux. Qui utilise activement IRC ? Qui cherche vraiment des contacts sur MSN ? Depuis le milieu de l’année, une baisse tangible sur Facebook est sentie. C’est sans aucun doute le début de la fin du modèle Facebook comme on le connait aujourd’hui. En aucun cas je ne crois que c’est la fin d’une puissance comme Facebook. Toutefois, son délaissement sera assez important comme il l’a été pour son ascension.

C’est à la base de l’humain de vouloir se rassembler avec des gens qui nous ressemblent. Votre cercle d’amis proches et intimes vous ressembles probablement davantage qu’un collège de travail avec qui vous avez quelques discussions à la machine à café. Cela ne veut pas dire que cette personne ne pourrait pas vous ressembler. On n’a juste pas pris le temps d’apprendre à la connaître en profondeur. C’est sur ce modèle que les réseaux sociaux se développent à l’heure actuelle. Les usagers iront vers des micro-réseaux thématiques, dans le même principe qu’il y a eu les forums de discussion à une certaine époque. Ces réseaux traiteront d’un sujet précis et attireront peu de gens, mais des gens qui se ressemblent. Il sera donc difficile de dire que ce micro-réseau social sera plus puissant et plus fort que Facebook, car les utilisateurs et les sujets sont de moindre portée. Facebook aura donc cette notoriété pour encore plusieurs années.

L’un des bons exemples de ce changement, c’est Steepster. Steepster est un réseau social pour les amateurs de thé. Cet endroit convivial propose de discuter de thé entre amoureux de ce délicieux breuvages provenant de partout à travers le monde. Il est évident que pour s’inscrire et être actif comme membre à Steepster, il faut vraiment aimer le thé. Pas juste un peu… mais beaucoup plus que ça. Les groupes de musique ont également emboîté le pas des micro-réseaux. Par exemple, le groupe irlandais The Cranberries a ajouté l’année dernière un réseau social dédié aux fans. Ainsi, les fans de partout à travers le monde se réunissent et partagent leurs impressions et leurs photos de leur groupe favori. Bien souvent, ces utilisateurs ne les partagent uniquement que sur ce réseau.

Les nouveaux blogues et bloggeurs

Les micro-réseaux individualistes
« Le changement » : ces mots dont les gens aiment particulièrement entendre ou lire. Alors, on va leur en donner ou faire croire qu’ils obtiennent ce changement désiré. Toutes les compagnies tentent d’évoluer et de changer pour plaire. C’est pareil pour les moyens de communication plus généraliste. Friands de nouveautés, ces micro-réseaux perdront de la valeur. Les gens s’impliqueront de moins en moins sur ces nouveaux réseaux au moment même où le pic de cette façon de communiquer sera au plus fort.

Les micro-réseaux présenteront naturellement des gens qui connaissent mieux un sujet que d’autres. Ces leaders dans leur domaine formeront ce que nous appellerons les « nouveaux blogues ». C’est également à cette période que les blogues, chéris des gens de mon domaine, devront également changer pour leur micro-réseau personnel. Nous aurons une personnalité qui aura son propre réseau directement sur son site web. Celui-ci parlera et informera son public tout en interagissant avec eux. Un blogue réinventé, à la sauce futuriste ! Cette nouvelle ère du blogue restera longtemps, tout comme le blogue actuel qui dure sur le web depuis l’arrivée de MSN.

Ce sont les « open sources » qui contribueront le plus aux micro-réseaux. Nous retrouveront les open sources facilement sur les sites et blogues spécialisés. Ils seront faciles d’utilisation et d’installation. WordPress a contribué largement à l’émancipation des blogues à cause de ses codes sources et la facilité d’utilisation. L’option de gratuité est également un atout majeur.

La nouvelle génération des réseaux sociauxPhoto : ipodvp (Flickr)

La nouvelle génération des médias sociaux
Bien entendu, les utilisateurs des micro-réseaux sociaux se tanneront de cette forme actuelle. L’individualisme de MSN et des micro-réseaux créent le retour à un réseau social plus généraliste selon la technologie du jour, mais à la puissance 10 de Facebook. Encore une fois, ce réseau réunira le monde entier à nouveau sous le même toit. Ce type de réseau touchera davantage nos sens et notre interactivité avec la mobilité. Ce qui charmera davantage les gens et ils adhèreront à cette nouvelle technologie sociale.

Il n’y a que les voyantes qui prédisent l’avenir. Je ne suis pas voyante. Toutefois, je me base sur des faits réels qui démontrent l’évolution des réseaux que l’on connait et ce qui semble aller vers une tendance généralisée. Il y a bien entendu d’autres types de réseaux sociaux comme Skype et ceux qui proposent un univers en 3D. Mais leurs progrès sont différents et n’ont parfois pas les mêmes buts et objectifs.

Les réseaux sociaux, peu importe la forme qu’ils ont, sont là pour rester. Les gens qui naviguent sur internet veulent communiquer avec des gens qui leur ressemblent. La question est plutôt comment peut-on leur présenter cette communication d’une façon différente et évolutive. L’avenir me semble très prometteur pour les médias sociaux. C’est avec excitation que je veux entrer dans cette nouvelle ère qui me semble pas si loin que ça !

Ⓒ Danny Kronstrom
Graphisme : Mercure Communication

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags

 

42 commentaires

  1. Merci pour ce billet très intéressant
    Aujourd’hui les réseaux sociaux sont devenus des centres serveurs de partage
    On partage tout type d’infos : du pro, du PERSO, des news,etc….
    Avant on envoyait des mails…
    Bien a vous

  2. Remy Leclercq says:

    Bravo pour cet article. Ce fut un réel plaisir de le lire. J’aime cette théorie et j’y crois vraiment.

  3. Excellent billet comme toujours :) Je pense effectivement que Facebook va finir par tomber. L’évolution ne fait pas juste dans la nature humaine mais aussi dans le virtuel ( les réseaux sociaux ). A moins que Facebook remonterait la pente en faisant un bon coup… je ne pense qu’il va continuer longtemps à être le monopole ! Bref, on verra ce que le future nous réserve !

  4. Super article, très instructif. Maintenant, wait and see…

  5. Très bon billet Danny. Je pense qu’exactement comme les sites internet, il y a 15 ans, qui ont tous fleuri comme des mauvaises herbes parce que c’était la mode. Au bout de quelques années, tout ces sites ce sont épurés et devenu plus professionnels, c’est la même chose pour les médias sociaux, comme tu dis ils vont devenir plus catégorisés et aussi plus professionnels.

    • J’adore ton ajout Serge et ton point de vue. Je suis entièrement d’accord avec toi sur l’évolution du web. Je crois que les professionnelles ont pris leur place et aujourd’hui c’est un réel métier et un art.

  6. belle théorie, comme quoi tout a un début et tout à une fin.
    Le cycle de vie des produits s’appliquent aussi au biens virtuels !

  7. Bonjour Danny
    Désole de te dire que cette théorie est une ineptie et tissus d’invraisemblances… Que FB disparaisse un jour au profit d’un autre RESEAU social généraliste cela ne fait aucun doute… Mais j’ai rien compris a ton article…on dirait du JCVD du RESEAU social… C’est déjà pas simple alors si en plus on rajoute des supputations de consultant qui a fume la moquette ça devient … N’importe quoi.

    • Merci pour ton mot. J’apprécie ton commentaire. Je te laisse toutefois la définition du mot Théorie présenté sur Wikipédia : Une théorie (du grec theorein, « contempler, observer, examiner ») désigne couramment une idée ou une connaissance spéculative et vraisemblable, souvent basée sur l’observation ou l’expérience, donnant une représentation idéale, éloignée des applications.

  8. Très d’accord avec ton analyse sur les réseaux sociaux. Cela fait un moment que je vois venir le coup moi aussi. Toutefois je ne crois pas beaucoup aux réseaux sociaux artificiels que veulent monter des boîtes de marketing, genre : fédérer la communauté des amateurs de pizza. Qu’ils essaient, on verra bien !
    Un point de désaccord pourtant. On pense toujours que les gens veulent communiquer avec ceux qui leur ressemblent et moi je crois beaucoup qu’ils sont besoin de rencontrer ceux qui ne leur ressemblent pas.

  9. Pingback: Arrivée de Panda en France, évolution des réseaux sociaux : Que s’est-il passé cette semaine ? | kivoij ? Search & web marketing

  10. Pingback: Théorie évolutive des médias sociaux et analyse | Agence marketing web et en reseaux sociaux de Quebec « Marketing du Respect

  11. Très bon sujet, mais une idée ne suffit pas le marketing c’est la solution ;)

  12. Bonjour Danny,

    Quelle importance que tu aies raison ou pas l’avenir nous le dira.

    Je trouve que ton article est une vision de marketing pur sur : le cycle des produits , leur segmentation… Ce sont des évolutions connues et il me semble incontournable.
    Je suis depuis plus de 15 ans le marché des sites de dating ( pour moi ancêtres des réseaux sociaux) et ce que tu décrit là arrive. Les gens sont lassé de Meetic et on besoin de nouveautés, pour concurrencer le leader la concurrence a segmenté : senior, jeunes, ethnique, …

    La fin de FB, ou la baisse d’intérêt pour Facebook, en tout cas ne signifie pas fin des médias sociaux.

    Pour les entreprises ou les utilisateurs le retour d’expérience, l’influence, la notoriété, le traffic… le « whuffie » en quelque sorte généré ne s’envolera pas avec Facebook.

    Merci pour ce billet de fond qui nous fait réfléchir.

    Bernard

  13. Excellent article et les prévisions sont très justes. Ces cycles de vie sont présents a tout niveaux.

  14. Bonne théorie mais je crois qu’elle s’applique seulement aux gros utilisateurs de réseaux sociaux, ce qui n’est pas le cas de tous. Ceux, et je crois que c’est la généralité, qui ne les utilisent que pour rester en contact avec leurs amis ne seront pas enclin à déménager de réseau à moins que tous leurs amis l’ai déjà fait avant eux. Cet effet d’entraînement est très dur à générer. Google+ essaye mais il faudra des améliorations vraiment notables et surprenantes pour y amener un nombre important d’utilisateur. Migrer vers un autre réseau est une tâche ardue que la plupart voudront éviter le plus longtemps possible. Je ne crois pas non plus que la généralité des utilisateurs recherchent des micro-réseaux orientés sur des sujets précis. Ils veulent interagir avec leurs amis, peu importe le sujet et c’est tout!

    Par contre, je pense que tu as une bonne piste quand tu dis que les blogues deviendront des micro-réseaux. Là je vois l’avantage… Bref! Il y a là de quoi discuter toute une soirée!

  15. Bel exercice de théorisation de l’évolution des réseaux sociaux. Sans remettre en question ta proposition, je fais remonter pour ma part la pratique (en ligne) des médias sociaux aux forums de Usenet (1979) http://fr.wikipedia.org/wiki/Usenet plutôt qu’avec les BBS et le protocole IRC apparus 10 ans plus tard.

  16. Pingback: Pyramide des réseaux sociaux : investissement des entreprises | Agence marketing web et en reseaux sociaux de Quebec

  17. Pingback: Pêche au liens (link bait) : trucs et astuces pour obtenir des liens | Agence marketing web et en reseaux sociaux de Quebec

  18. Pingback: Délaisser son site web au profit d'une page Facebook : erreur fatale ! | Agence marketing web et en reseaux sociaux de Quebec

  19. Pingback: CQFT #2: pour faire la paire « Résolument 2.0

  20. Article intéressant. Une partie de moi est tout à fait d’accord, mais l’autre (la plus pragmatique, celle qui est occupée à faire d’autres choses) ne peut s’empêcher de penser qu’une plateforme unique de communication est tout de même bien pratique pour beaucoup de gens… L’avantage de Facebook est d’être le one-stop-shop pour beaucoup de fonctions de notre vie digitale : email, discussion instantanée, galerie photo, humeurs, jeux, bientôt shopping…
    En cela, Google et Facebook partagent la même tentation hégémonique et cela leur donne un très (trop?) grand pouvoir. Le laisseront-ils filer ?

  21. Excellent billet! Nous sommes à mon avis en train de vivre les ‘baby steps’ des médias sociaux. J’imagine que le meilleur est à venir!?

  22. Pingback: Liens du Lundi soir [No. 26] « blog.simonlegare.com

  23. Pingback: Evolution des réseaux sociaux — Bertrand Soulier

  24. Pingback: Microsoft lancera Socl, son réseau social : est-ce nécessaire ? | Agence marketing web et en reseaux sociaux de Quebec

  25. super merci beaucoup pour ce billet trés intéressant

  26. Richard Mourand says:

    Bonjour Danny,

    iFlow appuie le mouvement ‘’Cover the night’’ de Invisible Children et participera de façon éclatante à faire connaître Joseph Kony dans la nuit du 20 au 21 avril prochain. Pour vous donner un aperçu de notre action, nous avons joint une courte vidéo.

    https://vimeo.com/40586205

    Pour voir ce qui s’en vient, abonnez-vous à notre fil Twitter @iflowpro et nous mettrons la suite en ligne samedi prochain. Si cette cause vous interpelle, nous apprécierions votre RT. Merci,

  27. La mort de #Facebook est-elle prévisible ?

    http://t.co/18v33jrNRH

  28. Interesting: the average life-time of a social network http://t.co/qCxqXg5XqL

  29. Très intéressant cet article ! J’ai vraiment hâte de voir comment va évoluer la situation, les prédictions sembles pertinentes mais je pense qu’il est difficile de s’approcher de ce qu’il se passera vraiment … Le monde des réseaux sociaux est tellement jeune et évolue tellement vite. Je suis sur qu’un véritable scandale pourrait détruire Facebook du jour au lendemain … Mais si tout se passe « bien » on devrait voir émerger de manière plus importante des réseaux comme Twitter & Google + dans les prochains mois/années..

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>